THE NEON DEMON

VENDREDI 24 JUIN – MADIANA

THE NEON DEMON
De Nicholas Winding Refen
Avec Elie Fanning
USA, 1h57 2016

Sélection officielle Festival Cannes 2016

Une jeune fille débarque à Los Angeles. Son rêve est de devenir mannequin. Son ascension fulgurante et sa pureté suscitent jalousies et convoitises. Certaines filles s’inclinent devant elle, d’autres sont prêtes à tout pour lui voler sa beauté.

Sélection internationale – Regards sur Cannes

Interdit au moins de 12 ans.

P15-THE-NEON-DEMON

ELLE

VENDREDI 24 JUIN – MADIANA

ELLE
De Paul Verhoeven
Avec Isabelle Huppert, Laurent Lafitte, Anne Consigny
France – 2h02

Sélection Officielle Festival de Cannes 2016

Michèle fait partie de ces femmes que rien ne semble atteindre. À la tête d’une grande entreprise de jeux vidéo, elle gère ses affaires comme sa vie sentimentale : d’une main de fer. Sa vie bascule lorsqu’elle est agressée chez elle par un mystérieux inconnu.

Interdit au moins de 12 ans.

_ELLE

AVANT QUE NE CHANTE LE COQ

VENDREDI 24 JUIN – Salle Frantz Fanon – Salle Case à Vent – 18h30

AVANT QUE NE CHANTE LE COQ
De Ari Maniel Cruz
Puerto Rico – 1h38 min

Yellow Robin du meilleur film Caribéen – Festival Curacao

Une jeune fille retrouve son père après une longue séparation. L’histoire du passage à l’âge adulte d’une adolescente dans la campagne de Puerto Rico

En avant Programme : Compétition Court : Avant que la prison ne nous sépare – Puerto Rico

TOURMENTS D’AMOUR

VENDREDI 24 JUIN – Salle Frantz Fanon – Salle Case à Vent – 18h30


TOURMENTS D’AMOUR

Caroline Jules
Avec : Daniely Francisque, Stana Roumillac , Christophe Rangoly
Guadeloupe –  50 min

Au cours d’un déjeuner familial, deux jeunes femmes, d’apparence épanouie, se retrouvent confrontées à leur père.

En avant programme « No country for – Cuba »

Soley

VENDREDI 24 JUIN – SALLE Frantz Fanon – Salle Case à Vent – 12h30

Ciné Midi : Compétition documentaire :
Soley

Haiti – Yann Levy et Thomas Noreille – 52 min – Haïti – France
Soley est une chronique du quotidien de deux jeunes boxeurs. Palliant l’absence de politique jeunesse, luttant contre la misère ou l’attrait des gangs, ils se rêvent un futur de professionnel, de champion international.
Nous sommes à Port-au-Prince, Haïti.